INVESTIR DANS LES CRYPTOACTIFS



Ces derniers temps, on entend trop parler de cryptomonnaies, de metaverse, etc. Ces nouveaux mondes qui s’ouvrent peuvent parfois être remplis de mystère pour le commun des mortels. Le monde de la cryptomonnaie est un moyen de s’enrichir rapidement, mais aussi de perdre d’énormes sommes d’argent, ce qui peut parfois détruire une vie d’épargnes. Dans le cadre de sa mission, le Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi a jugé qu’il serait utile d’aviser sa clientèle et la population, des dangers liés aux cryptoactifs.

Un cryptoactif est un actif numérique. Il fonctionne sur la technologie du pair-à-pair et est décentralisé. Cela signifie que :

· Qu’il n’est pas émis par le gouvernement ou par une banque centrale.

· De façon générale, il est échangé lorsqu’une transaction entre deux parties est ajoutée à la blockchain (chaîne de blocs en français). Par exemple, vous ne pouvez pas savoir à qui a appartenu un billet de 20 $ au distributeur. La blockchain permet de garder un historique de tous les vendeurs et acheteurs, ainsi que de tous les détenteurs du jeton de cryptoactif.

· Un cryptoactif n’a pas besoin d’intermédiaire pour fonctionner ou pour réaliser une transaction. Par exemple, en banque quand vous déposez un chèque, ça prend quelqu’un qui doit vérifier l’authenticité du chèque avant de le déposer dans votre compte. Avec le cryptoactif, il n’y a pas besoin d’intermédiaire, le nouveau bloc se crée tout seul.

Il existe plusieurs types de cryptoactifs dont les plus célèbres sont :

· Les cryptomonnaies qui sont des monnaies virtuelles et qui peuvent servir à réaliser des transactions comme le dollar et l’euro.

· Les Non-fungible token (NFT), qui sont des jetons non fongibles, sont l’équivalent des œuvres artistiques, des cartes de collection, des bandes dessinées, des jeux de collection, etc., on dit que c’est l’art du 21e siècle. Depuis l’avènement des NFT, plusieurs artistes se sont enrichis en vendant leurs œuvres sur les plateformes.

· Le metaverse qui est une représentation virtuelle du monde que nous connaissons. On peut avoir accès au metaverse avec l’aide d’un casque virtuel. Dans ce monde virtuel, on peut se créer un avatar et y vivre comme si on était dans le monde physique. En 2022, une chaîne de restauration rapide a annoncé qu’il serait possible de se commander à manger en virtuel et de le recevoir devant sa porte dans le monde physique.

Au niveau des cryptomonnaies, le Bitcoin est le plus célèbre, car il a été le premier à être réellement considéré comme une monnaie virtuelle. Les suivants sont l’Ethereum et le Dogecoin et des milliers d’autres cryptomonnaies. En 2011, le Bitcoin valait 3,5 US$ et aujourd’hui il vaut 40 464 US$. Il existe au total 21 millions de bitcoins, dont 16 millions ont été extraits. On prévoit que le dernier Bitcoin sera extrait en l’an 2100. On utilise le terme « extrait » parce que ceux qui travaillent à extraire les cryptoactifs sont comparés à des mineurs qui cherchent de l’or dans le sol. À l’instar des pioches et des pelles, les mineurs de bitcoin possèdent des ordinateurs très puissants et des sources énergétiques inépuisables.

Les risques liés au Bitcoin et aux cryptoactifs sont multiples :

· La volatilité : le Bitcoin est un actif très volatil. Pendant la crise sanitaire, Tesla a annoncé que l’on pouvait acheter une de leurs voitures avec le Bitcoin, cela a fait grimper le titre de plus de 10 %, puis deux jours après Tesla a encore dit que ce n’était plus possible d’acheter une voiture avec le Bitcoin et ça été la dégringolade totale. Le titre a perdu le gain engendré et a même encore perdu 7 % de sa valeur. Cet exemple illustre bien cette volatilité.

· Le nombre limité de cryptoactifs.

· Le risque technologique et opérationnel.

· Le risque de participation à des activités criminelles : les cryptoactifs peuvent servir à blanchir de l’argent lié au trafic de drogue, à financer le terrorisme, etc.

Il y a aussi un risque lié à la fraude

· Les investisseurs nouveaux dans le domaine peuvent être victimes de fraude. Il existe plusieurs façons de se faire frauder dans le domaine des cryptoactifs.

· La fraude liée au lancement d'un nouveau cryptoactif : souvent, le lancement d’un nouveau cryptoactif peut être un moyen de frauder les investisseurs. Le lancement d’un nouveau cryptoactif peut faire miroiter des gains immenses, les individus invertis prendront alors des risques démesurés et risqueront de se brûler les ailes.

· La médiatisation liée aux cryptoactifs : il peut arriver que certains médias fassent la surenchère d’un cryptoactif et les nouveaux investisseurs peuvent se faire avoir. Il arrive parfois que le cryptoactif en question ne soit qu’un système de Ponzi.

· La peur de rater une affaire en or.

· Les forums sur internet : les forums internet sont le lieu où de nombreuses personnes approfondissent leurs connaissances dans certains domaines. C’est là que des individus mal intentionnés peuvent user de stratagèmes pour arnaquer les investisseurs.

· Les publicités accrocheuses offrant formations, conseils et promesses de rendements trop beaux pour être vraies.

· L’incitation à transférer des cryptoactifs d'une plateforme à une autre.

· L’aide et les conseils d’un nouvel ami sur une application de rencontre ou sur les réseaux sociaux.

· La récupération des sommes perdues : la fraude continue ! : il peut arriver que pour récupérer vos sommes perdues, vous soyez prêt à tout faire. Le fraudeur peut alors vous faire croire qu’il serait possible de récupérer vos fonds si vous investissez de nouvelles sommes d’argent. Dans ce cas, il peut alors vous frauder une deuxième fois.

6 vues0 commentaire