Introduction Endettement





1. Les pièges du crédit

Le crédit est devenu normal, mais on oublie qu’il n’augmente pas le pouvoir d’achat. En effet, puisque vous payez des intérêts, vous en avez moins pour votre argent.

a. 0 %, Pourquoi s’en priver ?

Les taux d’intérêt sont compris dans les mensualités, quelle entreprise accepterait de prêter de l’argent sans en faire ?

b. Le crédit est la sécurité

Le crédit est devenu une illusion de revenus et remplace pour plusieurs le coussin de sécurité. Il crée même un sentiment de liberté. Le crédit n’est pas mal, mais il faut parfois le remettre en contexte.

2. Comment calculer son taux d’endettement

Pour calculer votre taux d’endettement, il faut diviser vos versements concernant vos dettes (y compris le loyer ou hypothèque) par le revenu brut pour une période visée (annuelle ou mensuelle). Pour effectuer le calcul, vous devez utiliser le paiement minimum versé sur la carte de crédit et ne pas tenir compte des dépenses variables (épicerie, essence, etc.). Ce taux est très utilisé par les institutions financières, afin d’évaluer la capacité de payer. Le taux est idéalement en bas de 30 %. Nous parlerons des taux d’intérêt plus élevés dans la prochaine chronique, soit 60 % et plus.

3. Endettement vs surendettement

Des dettes peuvent être présentes et le budget équilibré, il s’agit alors d’endettement. Or, lorsque la personne ne parvient plus à équilibrer son budget, on parle alors de surendettement. Les gens deviennent alors incapables d’assumer le paiement ou le font en sacrifiant une trop grande partie du budget (manque d’argent pour les besoins essentiels ou doivent emprunter).

4. Rappel des signes avant-coureurs

Les signes avant-coureurs qui peuvent mener à l’endettement peuvent être, par exemple, accumuler des retards de paiements, emprunter de l’argent, avoir une saisie sur le salaire, ne payer que le minimum ou seulement les intérêts sur les paiements, recevoir des appels des créanciers, des menaces de coupures de services, recevoir des lettres par courrier recommandé, etc.

5. Le pouvoir des créanciers

Les créanciers ont le pouvoir de saisir vos revenus, de faire une saisie mobilière (voiture, meubles, etc.) et immobilière, de les mettre en caution (votre endosseur) et de donner la dette.


6. Solutions à l’endettement

· Réaménagement budgétaire

· Négociation avec les créanciers

· Consolidation de dettes

· Vente de biens

· Dépôt volontaire

· Proposition aux consommateurs

· Faillite

Chaque option a ses avantages et ses inconvénients et chacune peut convenir à diverses situations. Nous aborderons chacun de ses sujets dans les prochaines chroniques.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout